• Le poulain

    Le poulain est le petit du cheval. Il naît habituellement après 11 mois de gestation, au printemps. À l'état domestique, il reste avec sa mère jusqu'au sevrage, généralement à l'âge de six mois, où l'éleveur les sépare. Après une période de liberté au pré, le poulain est, vers l'âge de deux à cinq ans (suivant sa race), dressé pour l'équitation à moins qu'il ne soit destiné à la reproduction ou à la boucherie. Cette étape s'appelle le débourrage.

    Les poulains naissent habituellement après une gestation de 11 mois chez la jument, généralement seuls, beaucoup plus rarement par deux. Les juments étant des mammifères, les poulains naissent du ventre de leur mère reliés à un placenta et dans une sorte de poche qui se déchire à la naissance. Ils tètent leur mère avant les 3 à 4 premières heures qui suivent la naissance pour absorber le colostrum, qui renforce leurs défenses immunitaires et les aide à supporter le choc thermique. Le poulain tète sa mère deux à quatre fois par heure durant sa première semaine de vie. Les poulains sont également réputés pour leur capacité à se dresser très vite sur leurs jambes après la naissance, et à pouvoir galoper dans les heures qui suivent. Cette particularité est un héritage des ancêtres des chevaux sauvages, qui étaient la proie de nombreux prédateurs et qui devaient donc fuir rapidement.

    Sevrage :

    Le poulain est séparé de sa mère vers l'âge de six mois, une étape nommée le sevrage. Celui-ci est douloureux pour le poulain comme pour la mère. Le sevrage est le plus souvent suivi d'une période de liberté au pré, le poulain achevant sa croissance. Il est conseillé de le manipuler régulièrement si l'on compte ensuite le dresser pour l'équitation ou l'attelage.

    Alimentation :

    En principe, le poulain réduit la fréquence à laquelle il tête sa mère au fil du temps, adoptant peu à peu une alimentation végétale en broutant auprès d'elle.

    Dans le cas d'un poulain orphelin ou rejeté par sa mère, il est impératif de lui faire consommer du colostrum (sous forme congelée ou provenant d'une autre jument ayant pouliné au même moment) dans les 48 heures qui suivent sa naissance, à moins de lui injecter un sérum par voie sanguine. Les poulains peuvent être adoptés par une autre jument (typiquement une jument ayant perdu le sien et possédant un fort instinct maternel) voire un autre animal domestique, des cas de poulains allaités par des chèvres ou des brebis étant connus. Une jument qui produit beaucoup de lait peut accepter un second poulain.

    Il est possible de l'alimenter au biberon mais cela doit toujours se faire avec de grandes précautions, en maintenant une distance entre l'animal et l'homme. Lorsque le poulain commence à se nourrir de grain, pour éviter que sa mère ne vole toute sa ration, il est conseillé de fabriquer ou d'acquérir une mangeoire sélective (laissant passer le museau étroit du poulain, mais pas celui de sa mère).

    Débourrage :

    Le dressage du poulain est appelé débourrage. Il consiste à l'amener à accepter une selle, un filet et un cavalier, ou à accepter de tracter un véhicule (pour l'attelage), et à comprendre et exécuter des ordres de base.

    Exceptionnellement, une jument peut donner naissance à deux poulains.